Mobilisation de L’IPA pour la libération de Marcel VERVLOESEM

Publié le par Jacqueline de Croÿ

IPAMardi, septembre 1, 2009

By B-C Verdi


Messieurs,

De nombreux membres de l’IPA, International Police Association, protestent vivement des traitements réservés à Mr Marcel VERVLOESEM, qui comme beaucoup d’entre nous, a été calomnié et condamné en dépit des dispositions fondamentales du droit international, suite à nos rapports sur le crime organisé ou la corruption.

Mr VERVLOESEM a apporté à nos collègues belges et hollandais lesdits « CD-ROMS de ZANDVOORT » en 1998, où se trouvent 93 081 photos d’enfants abusés, selon nos collègues d’Interpol. Il a été incarcéré en dépit de la reconnaissance par le Conseil Supérieur de la Justice Belge, de deux fautes de procédure et d’un état de santé qui le présumait dans l’impossibilité de pouvoir survivre à la prison.

Nous estimons que les conditions de détention de notre ami enquêteur et « Policier d’Honneur » sont inacceptables :

Il a été privé de soins de santé élémentaires, engendrant cinq opérations majeures in extremis, dont l’amputation d’une gangrène, et est privé de traitement à un cancer métastasé. Il est exposé au mépris du public avec des menottes, bien  que reconnu sans risque d’évasion. La présence de gardiens durant les consultations de médecins lui est imposée, d’où violation du secret médical. Il est privé de congés pénitentiaires, avec mention des publications sur le réseau qu’il a dénoncé, mais dont il n’est pas l’auteur.

Nous attendons la libération de Mr VERVLOESEM, selon la loi belge qui prévoit qu’un prisonnier est libérable au tiers de sa peine, déduit du double de la période de détention préventive, soit le 5 octobre 2009.  Cette mesure a été accordée à un criminel condamné et exposé par Mr VERVLOESEM dans son PV: n°8.220/01 – 03.04.2001 – T.3620/96 : Michel NIHOUL, complice de Marc DUTROUX !

Bien placés pour connaître les traitements réservés à ceux qui exposent les réseaux, nous apportons tout notre soutien à ce prisonnier, qui partage les valeurs d’honneur et de courage qui qualifient notre corporation.

Patrice VERDI
Police municipale – matricule n° 096632
06400 CANNES
FRANCE

http://reseaux-francais.droitfondamental.eu/wordpress/?p=133

 


Après ce message, le website de Monsieur Patrice Verdi a été piraté.
La France est touchée par le réseau Zandvoort mais, comme la Belgique, elle étouffe l'affaire.

Publié dans Français

Commenter cet article